Le choix d’un consultant dans le contexte camerounais

Les porteurs de projet et les PME sont le plus souvent à la recherche d’un ou plusieurs consultants. Généralement, ils ne disposent pas de moyens financiers suffisants pour bénéficier des services de grandes agences conseils. Ainsi, leur choix se porte sur des moyennes et petites agences conseils  ou des consultants indépendants.

Dans cette rubrique dédiée aux conseils adressés aux jeunes entrepreneurs, nous leur communiquons en cinq points la démarche du choix d’un consultant (agence ou indépendant).

1- Méfiez-vous des consultants qui ne s’attardent pas assez sur la compréhension de vos besoins 

Lorsque vous faites appel à un consultant, il doit apporter une solution au problème que vous avez identifié.Quelques fois, vous avez du mal à bien formuler votre problème. Dans ce  cas, le consultant doit vous amener à mieux l’exprimer à travers des questions complémentaires ou des entretiens. Même si vous avez rédigé un cahier de charges. Il est important pour le consultant de revenir vers vous pour se rassurer de la compréhension de ce dernier et de vos attentes.

Si vous avez l’impression que le consultant ne vous écoute pas assez, ne lui donnez pas une chance de travailler avec vous. L’écoute doit être active afin d’aboutir à une proposition de travail qui répond à vos besoins.

2- Évitez les consultants vantards 

A l’occasion de votre premier rendez-vous, si le consultant parle davantage de lui, faites attention. Dans un premier temps, il doit vous écouter et vous démontrer comment il peut vous accompagner. Des consultants qui racontent tous leurs succès d’un coup, vous promettent des résultats extraordinaires, sont souvent des inexpérimentés ou des arnaqueurs.

3- Vérifiez les compétences techniques du consultant 

Il est important d’avoir un aperçu des compétences et des expériences du consultant. Celles-ci vous permettent d’apprécier son aptitude à résoudre votre problème. Alors, il est utile de lui demander son portfolio ou son cv de consultant. Vous pouvez lui poser quelques questions sur les prestations qu’il a eues à réaliser. De même, prenez le temps de le rechercher sur les réseaux sociaux ou sites Web,  regardez le type de contenu qu’il publie.

4- Exigez une offre technique et financière

Il est inutile de vous engager avec un consultant lorsque vous n’avez pas un aperçu de sa démarche de travail et des moyens financiers,  humains, informationnels et temporels nécessaires. C’est à partir de l’offre, que vous pouvez juger la pertinence du travail à faire. Par ailleurs, vous comprendrez facilement les moyens exigés pour la réalisation du travail. Se passer de l’offre est similaire à engager les travaux de construction d’une maison sans un plan ou une maquette.

5- Signez un contrat et demandez des factures pour chaque versement 

La consultation est une prestation intellectuelle qui doit se matérialiser par un contrat qui lie les parties. L’avantage est qu’il protège toutes les parties. En plus, les factures vous permettent d’avoir des preuves de paiement. En cas de contestation, elles vous sont très utiles. En principe, un consultant sérieux doit vous contraindre à la signature d’un contrat et émettre des factures.

La consultation est un métier qui répond à des exigences. Alors, rassurez-vous d’être en relation avec des professionnels. Un mauvais consultant est comme une boussole dont les sens de direction ont été inversés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Why ask?